30ème journée de C.F.A du groupe B - AS Yzeure 2 - 2 US Raon l'Etape, SAS Epinal 1 - 1 AS Moulins, Jura Sud Foot 4 - 0 HS Vesoul, FC Sochaux 2 - 0 FC Mulhouse, Lyon 3 - 1 MDA Chasselay, AS Lyon Duchère 2 - 3 ASM Belfort, FC Montceau 0 - 1 FC Villefranche, US Sarre Union 0 - 1 AS Saint-Priest

KHARBOUCH, l'eau à la bouche

Le 15 mai 2014 -  Vu 441 fois

Ici devant le san priod thomas poulignier a gauche lahoussine kharbouch a permis a epinal de prendre le large au score en obtenant un penalty a l heure de jeu photo jerome humbrech

Lahoucine KHARBOUCH et les Spinalien espèrent conclure dès samedi

Dans deux jours, le SA Spinalien pourrait retrouver le National

Un championnat dans lequel le milieu offensif a déjà évolué sous cinq maillots différents

Il en évoque les particularités.

Il ne tient absolument pas à vendre la peau avant de l'avoir tuée " l'objectif est bien ancré dans nos têtes, mais je n'en parle pas tant que ce n'est pas fait ", méthodique est Lahoucine KHARBOUCH;

Prudent aussi " il suffit que l'on ne gagne pas samedi à Villefranche et on recevrait MOULINS avec la trouille, ce n'est pas mon truc de me projeter tout suite sur la montée", pourtant il attend cette avant dernière levée de l'exercice avec l'impatience d'un gamin, qu'il n'est plus, à qui on a promis un bonbon s'il mange toute son assiette.

Car et si on se penche sur le parcours du FRANCO MAROCAIN de vingt huit ans, s'il a connu les deuxième et troisième niveaux de la hiérarchie, jamais il n'a vécu une montée " Je n'ai fait que des descendres " se marre t-il, à travers son projet ambitieux, le SA Spinalien lui a offert cette possibilité d'accession quand il a été sollicité, un bon choix ?

La réponse ne va pas tarder pour l'homme et le joueur aussi qui a mûri à travers un parcours pas toujours lisse et des blessures qui l'ont empêché de voir si l'air est meilleur plus haut " Je n"ai aucun regret, lâche Lahoucine KHARBOUCH, car en étant blessé, on apprend, quand ça marche, que cela va comme sur des roulettes, on se laisse aller et on n'apprend rien, quand on a entre vingt et vingt - cinq ans, on pense savoir et connaître beaucoup de choses, ce n'est pas le cas, à cette époque , j'espérais au moins faire une montée mais tout cela m'a montré que ce n'était pas quelque chose qui venait facilement. "

Le Racing Paris ( 2004 / 2006 ) , ISTRE ( 2006 / 2008 ) le PARIS FC ( 2008 / 2009 ) CANNES ( 2009 / 2010 ) ou encore BEAUVAIS ( 2010 / 2011 ) ont été autant de riches expériences dans une carrière au sujet de laquelle l'intéressé sait, qu'à son âge, le temps des lamentations n'a plus sa place " Dès que l'on sort du circuit, il est difficile de revenir, surtout quand la raison est la blessure "  déplore-t-il.

Voûte plantaire, fissure au péroné et autres problèmes aux genoux ont rythmé ses saisons " Je suis sûr de moi, prolonge le milieu offensif, on me dit que c'est un défaut , moi, je considère que c'est une qualité, si je n'étais pas sûr de moi j'aurais raccroché, si tu ne lâches pas tu y arriveras."

" Rien n'est jamais acquis " 

Kharbo10

La Ligue 2 ( 22 matchs, 3 buts ) un peu, le National ( 47 matchs, 3 buts avec cinq club différents ) beaucoup, lui ont donc ouvert leurs portes, la troisième division, il voudrait y traîner à nouveau ses guêtres " Parce que c'est un championnat à l'echelle Nationale, parce que l'on affronte des belles équipes, argumente Lahoucine KHARBOUCH, c'est quelque chose qui est différent du CFA, je pense que quand on évolue en troisième division Française, tu peux te permettre de dire que tu es footballeur, c'est un championnat plus pro en tout"

Ou l'exigence est accrue " On peut toujours dire que quelle que soit la compétition, il faut l'aborder dans les meilleurs conditions, mais à ce niveau là, ce n'est pas la même préparation qu'en CFA, enchaîne l'enfant de la Garenne-Colombes.

C'est plus pointu, les duels sont plus nombreux, c'est physiquement que l'on franchit un cap, je trouve que la technique n'est pas l'essentiel en National, mais si tu as ce bagage, cela permet de s'en sortir à tous les coups, en CFA, tu peux ressortir des matchs avec des coups partout, mais aussi dans l'autres, tu peux continuer à jouer derrière."

Samedi donc, le SA Spinalien livrera la partie la plus importante de sa saison, il n'y a pas si longtemps, il aurait pu passer à côté de ce challenge, englué qu'il était dans une mauvaise passe ( quatre revers en cinq rencontres ) et rongé par les interrogations " Cela a été un moment difficile, où on était en panne, on arrivait à avoir la sensation de gagner les matchs avant de les jouer parce qu'on était dans sur une bonne dynamique avant, avoue l'ex-international Marocain des moins de vingt ans.

Cela prouve que rien n'est jamais acquis, alors, on s'est dit les choses au retour du match de Lyon ( le 8 mars ), on sentait que si on continuait comme ça, on allait vite perdre ce pourquoi on était venu ".

Ce retour au troisième échelon hexagonal qui n'a jamais été aussi proche.

Vosgesmatin  Article de Francis VERDUN de Vosges matin

 

Les commentaires sont clôturés

Date de dernière mise à jour : 16/05/2014