30ème journée de C.F.A du groupe B - AS Yzeure 2 - 2 US Raon l'Etape, SAS Epinal 1 - 1 AS Moulins, Jura Sud Foot 4 - 0 HS Vesoul, FC Sochaux 2 - 0 FC Mulhouse, Lyon 3 - 1 MDA Chasselay, AS Lyon Duchère 2 - 3 ASM Belfort, FC Montceau 0 - 1 FC Villefranche, US Sarre Union 0 - 1 AS Saint-Priest

Le SA Spinalien avancera à son rythme

Le 5 juin 2014 - Vu 866 fois

Img 8741
Yves BAILLY sait qu’il va aborder la prochaine saison avec le plus petit budget du National
 
Ayant succédé à Stéphane VIRY à la tête du SA Spinalien, Yves BAILLY avoue avoir les frissons rétrospectivement.
 
« Si on n’était pas monté tout de suite en Nationl, le club aurait connu quelques soucis » admet le patron de la Papeterie NORSKE SKOG de Golbey.
 
«  On voulait monter dans les 2 ans mais il était important de le faire tout de suite, car cette saison, nous avions conservé les structures d’un club de National » c’est donc un ouf de soulagement et de satisfaction qu’a poussé le Dirigeant Spinalien au soir du 24 mai quand son équipe a validé son ticket pour le 3ème échelon du foot Français, car la saison a été compliquée. «  Je ne pensais pas qu’on ferait face à une telle adversité. »
 
Ayant tiré les leçons de la saison passée et désireux de créer un nouvel état d’esprit, le Président du SAS avait volontairement demandé au staff technique de changer d’optique lorsqu’il a composé le nouvel effectif à l’été 2013.
 
« Je voulais des joueurs impliqués dans le projet du club, pas des gars qui étaient là pour une pige, la saison dernière on avait 7 joueurs prêtés, c’était trop.
C’est pourquoi on a enrôlé cette saison beaucoup de gars pour 2 ans. »
 
400 000 euros de subventions directes
 
Yves BAILLY espère pouvoir conserver les trois -quarts de son effectifs pour la saison prochaine «  On va recruter un gars dans chaque ligne au moins » Pour cela, le SAS va devoir augmenter son budget. «  On est à 1,5 million et on a prévu 1,7 million pour la saison prochaine, on aura sûrement le plus petit budget du National. »
 
Yves BAILLY est conscient les collectivités locales ne pourront pas lui apporter une aide supplémentaire. «  Je le sais et cela ne me dérange pas, ce n’est pas mon principe de vivre sous perfusion. » Le club de football de 500 licenciès reçoit 400 000 euros de subventions directes auxquels il faut ajouter 100 000 euros de mise à disposition d’éducateurs.
 
Une manne qui ne sera pas augmentée.
 
Yves BAILLY veut garder les pieds sur terre, il aimerait disposer d’un budget plus important même il n’est pas gourmand. «  Si le SAS garde son fonctionnement actuel, avec quelques salariés au niveau administratif et de nombreux bénévoles, il pourrait bien vivre avec 2 millions d’euros de budget. »
 
Le Président du SAS entend donc développer ses partenariats. «  On a déjà 400 000 euros de sponsoring, si on pouvait atteindre 600 000, cela serait parfait.
Mais mon objectif est surtout de créer un réseau de partenaires, si on pouvait avoir 600 sponsors 1 000 euros plutôt que 2 ou 3 gros mécènes, cela serait génial… » 
 
Mais pour attirer ces partenaires, il faut aussi pouvoir les accueillir dans de bonnes conditions au stade de la Colombière «  La mairie a déjà fait des travaux au niveau de l’éclairage et de la pelouse, mais c’est évident qu’on apprécierait que les vestiaires soient rénovés où qu’une bodega soit construite dans une partie du stade pour accueillir les sponsors les soirs de match. »
 
Mais Yves BAILLY apprécie déjà que le stade Spinalien soit aux normes pour évoluer en National, ce dont il devrait avoir la confirmation mardi prochain après le passage d’une commission de la Fédération Française.
 
Vosgesmatin   Philippe NICOLLE de Vosges matin
 
 
 
 
 

Les commentaires sont clôturés

Date de dernière mise à jour : 06/06/2014

×