30ème journée de C.F.A du groupe B - AS Yzeure 2 - 2 US Raon l'Etape, SAS Epinal 1 - 1 AS Moulins, Jura Sud Foot 4 - 0 HS Vesoul, FC Sochaux 2 - 0 FC Mulhouse, Lyon 3 - 1 MDA Chasselay, AS Lyon Duchère 2 - 3 ASM Belfort, FC Montceau 0 - 1 FC Villefranche, US Sarre Union 0 - 1 AS Saint-Priest

FC Maxéville, petit mais costaud

6ème tour de la Coupe de France

mustapha-ennassiri-au-centre-est-un-des-heros-maxevillois-comme-face-a-saulxures-les-nancy-il-a-delivre-son-equipe-dans-les-derniers-instants-de-la-prolongation-face-a-pulnoy-photo

Le FC Maxéville, qui accueille Raon-l’Etape demain, ne se fait pas une montagne de l’événement.

Son objectif est ailleurs.

Présent à Seichamps, dimanche, où le FC Maxéville a été en démonstration (3-0), Jean-Philippe Séchet a pu se faire une idée précise de ce qui l’attendait.
L’entraîneur de l’US Raon-l’Etape a ainsi constaté que ce « club de quartier », comme le qualifie Brahim Boucherab, le coach, n’était pas à prendre à la légère.
Avec quatre succès en autant de rencontres en championnat de première division et, donc, une invincibilité en Coupe de France, l’ensemble meurthe-et-mosellan est taillé pour durer. « Nous ne sommes pas encore vraiment un club formateur, mais on peut s’appuyer sur un groupe qui a été renouvelé mais dont l’amalgame entre les anciens et les nouveaux s’est fait et bien fait », explique Brahim Boucherab.
S’il faut encore se persuader de la solidité de la troupe maxévilloise, il convient de se pencher sur le parcours de cette équipe dans la plus grisante des compétitions.
Un club de promotion d’honneur régional et deux de promotion d’honneur sont passés à la moulinette.
Pas un mince exploit si on le conjugue avec les avatars qui ont balayé ces rencontres. « Je n’arrête pas de le répéter, ce qui se passe en Coupe de France, c’est dû à la qualité des joueurs, souligne celui qui dirige la formation de la banlieue nancéienne depuis six saisons. On a disputé deux tours où on a terminé les matchs en infériorité. Contre Saulxures-lès-Nancy, on a évolué cent minutes à dix. »« Une équipe de National et non de CFA »

Malgré tout, la hargne et la volonté ont fait la différence.

Pour preuve ces buts du même Mustapha Ennassiri obtenu à la 118e minute face à Saulxures-lès-Nancy puis à la 120e contre Pulnoy ! « Mon groupe est réceptif, on travaille bien », lance simplement l’ancien coach de Seichamps qui compte tout de même dans les rangs de sa formation les frères Schemmel, Anthony et Alexandre, le premier ayant connu le CFA2 avec Neuves-Maisons.
Des atouts non négligeables pour une équipe « en renouvellement » mais à l’ambition intacte. « Les résultats sont plus que favorables », apprécie l’entraîneur qui était resté sur sa faim après une accession en Ligue qui n’a pourtant duré que le temps d’un exercice (saison 2012-2013). « On s’était battu pendant quatre ans pour monter en PHR et on est redescendu pour quatre points », rappelle Brahim Boucherab.

A un moment donné, j’ai songé à quitter le navigue car je veux coacher en Ligue.
Mais j’ai décidé de rester un an de plus pour reconstruire pour essayer de monter.

Aujourd’hui, on a l’idée de jouer les premiers rôles.
Demain, la parenthèse de la Coupe de France va s’ouvrir à nouveau.

Le FC Maxéville y aura aussi l’idée de jouer les empêcheurs de tourner en rond.
Pour tenter de réaliser un exploit « historique, lâche le technicien qui en connaît un rayon sur Raon-l’Etape de par les origines vosgiennes de son épouse. Déjà, jamais le club n’a affronté de club de CFA. J’ai cherché mais, a priori, être au sixième tour est une première. On est le petit Poucet et on a tiré ce qui est le plus gros. Ce sera la fête avant tout. Vous savez, il y a six divisions d’écart entre les deux équipes. Je pourrais même dire sept car pour moi Raon-l’Etape est une équipe de National et non de CFA. Ils auraient dû monter à la place de Strasbourg qui a bien été aidé. On a un mince espoir. L’espoir fait vivre. »
En tout cas, le premier souhait est exaucé. « J’aimerais bien une CFA. Ce serait une belle fin à cette aventure », avait ainsi lâché Mustapha Ennassiri qui, on l’a compris s’y connaît en épilogue.

Alors…F.V.Le parcours. – 2e tour : Maxéville – Ludres (PH) 4-2 ; 3e tour : Saulxures-lès-Nancy (PHR) – Maxéville 3-3 a.p. (5 tirs au but à 4) ; 4e tour : Cirey-sur-Vezouze (D3) - Maxéville 0-3 ; 5e tour : Maxéville – Pulnoy (PH) 2-1 a.p.
Vosges matin

Les commentaires sont clôturés

Date de dernière mise à jour : 25/10/2013

×