30ème journée de C.F.A du groupe B - AS Yzeure 2 - 2 US Raon l'Etape, SAS Epinal 1 - 1 AS Moulins, Jura Sud Foot 4 - 0 HS Vesoul, FC Sochaux 2 - 0 FC Mulhouse, Lyon 3 - 1 MDA Chasselay, AS Lyon Duchère 2 - 3 ASM Belfort, FC Montceau 0 - 1 FC Villefranche, US Sarre Union 0 - 1 AS Saint-Priest

L'histoire se répétera - t - elle ?

Fait le 10 octobre 2013

coupe-de-france-1.jpg

Coupe de France le 13 octobre 2013

à 15h00

Stade: Pierre FAUCHERE

Les rencontres Audun-le-Tiche – Raon-l’Etape et  le 5e tour de la coupe de la France.

Ce sera loin d’être inédit dans cette épreuve.

Le tirage au sort du 5e tour de l’édition 2013-2014 effectué la semaine passée à Brabois a offert quelques jolis clins d’œil en proposant au club vosgiens une affiche qu’il avait déjà connue lors de la dernière décennie.

Ainsi, l’US Raon-l’Etape (CFA) a hérité d’un déplacement à Audun-le-Tiche (DHR).

Une expédition en Moselle qui lui avait été fatale le 3 novembre 2003 lors du 6e tour.

Alors pensionnaires de National, les Raonnais trébuchaient en s’inclinant sur le score de 2-0.

Défendant de nouveau les couleurs raonnaises depuis deux ans après un passage à Epinal,demangeon-n-1.jpg Loïc Demangeon était de ce match il y a presque dix ans.

Rentré après l’heure de jeu, le défenseur n’avait pas réussi à inverser la tendance.

La préparation délicate avec une arrivée tardive au stade et un échauffement sur une aire de jeu stabilisée n’avaient pas été des bons présages : « Nous étions partis un peu juste en temps et nous avions eu du mal à trouver le terrain. Cela avait été un match très compliqué. Le contexte était particulier avec pas mal de monde dans un stade tout petit où les gens sont tout près du terrain. Les vestiaires étaient aussi tout petits. Nous avions donné le match. Nous avions beaucoup dominé et nous avions eu pas mal d’occasions avant de prendre un but en contre. Derrière et avec le public qui pousse, Audun s’était mis à y croire. »

Dimanche, Loïc Demangeon sera donc un guide avisé afin que le piège ne se referme pas sur le huitième de finaliste de l’an passé : « On a des ambitions dans cette coupe de France. Il faudra que l’on soit super-concentré car cela ne sera pas facile, on l’a vu au tour précédent à Villey. Mais on aborde cela avec sérénité. »

En 2007, les deux formations de Raon-l’Etape et d’Audun s’étaient retrouvées mais cette fois dans la Porte des Vosges pour une revanche.

Redescendue en CFA, l’US Raon-l’Etape avait eu gain de cause mais elle avait dû patienter face à des Audunois qui évoluaient toujours en élite régionale.

Alors que les joueurs de Richard Déziré avaient ouvert la marque et semblaient bien partis pour se qualifier, ils se faisaient dépasser à l’entrée du dernier quart d’heure en l’espace de cinq minutes.

Ils rétablissaient l’équilibre quasiment à la fin du temps réglementaire avant ensuite de s’en sortir aux tirs au but avec quatre tentatives réussies sur quatre.

Une qualification au forceps qui n’a pas forcément marqué l’esprit des acteurs vosgiens.

Six ans après, David Billoir, le défenseur raonnais, ne visualise cette partie que par bribes : « Cela ne m’a pas trop marqué mais il y a quelques petites images qui me reviennent. C’était un peu particulier. On avait beaucoup de blessés et je m’étais claqué au bout d’un quart d’heure. Bo-Bot (Jérôme Bottelin) avait dû jouer au poste de libero. C’était à première vue un tirage assez favorable mais on était passé par un trou de souris. Nous n’avions pas été très bons. »

vosges-matin.jpg  A. P

Les commentaires sont clôturés

Date de dernière mise à jour : 10/10/2013

×