30ème journée de C.F.A du groupe B - AS Yzeure 2 - 2 US Raon l'Etape, SAS Epinal 1 - 1 AS Moulins, Jura Sud Foot 4 - 0 HS Vesoul, FC Sochaux 2 - 0 FC Mulhouse, Lyon 3 - 1 MDA Chasselay, AS Lyon Duchère 2 - 3 ASM Belfort, FC Montceau 0 - 1 FC Villefranche, US Sarre Union 0 - 1 AS Saint-Priest

Le stade Paul GASSER prend du volume

RAON-BORDEAUX : LE STADE GASSER PREND DU VOLUME

Grâce à l’installation de deux tribunes amovibles, le stade Gasser de Raon-l’Etape a rajouté 1 200 places à sa capacité d’accueil.

6 000 amoureux du ballon rond et des événements comme la coupe de France investiront le site mercredi, dont 150 Bordelais.

il-faut-une-journee-de-travail-pour-camper-deux-tribunes-proposant-une-capacite-d-accueil-de-1-200-p.jpg

Un Lego® de 30 tonnes.

Oui, c’est à un gigantesque jeu de construction que se sont adonné vendredi dix intérimaires locaux recrutés par l’entreprise DTA Tribune, gérée par Marc Baboin et implantée dans le Territoire de Belfort.

Des pièces qui s’imbriquent les unes dans les autres, un boulon aux extrémités, et le tour est joué. En toute robustesse.

En toute sécurité (lire par ailleurs).

En une demi-journée, l’ossature des deux tribunes est campée, reste à installer les planches et les sièges.

Un jeu d’enfant, a priori, vu la rapidité avec laquelle les employés – qui n’ont aucune expérience dans le montage de tribunes - exécutent les tâches. « Ça n’est vraiment pas un travail difficile. En revanche, il est très éprouvant physiquement. »

Arrivés vendredi matin à Raon-l’Etape, en même temps que les deux semi-remorques, les ouvriers ont bouclé le chantier le soir même.

Une dizaine d’heures pour augmenter la capacité de Paul-Gasser de 1 200 places, c’est plutôt sympa. « Dès qu’il faut accroître la capacité d’accueil du public d’un site en extérieur, on est là. » De Strasbourg à Paris via Grenoble, DTA Tribune est sur tous les chantiers, ou presque. Y compris la fête des Jonquilles de Gérardmer. Y compris le Trophée Andros. D’où le bonnet Géoparc que le gérant a vissé très profondément sur la tête. « On a de la chance aujourd’hui, il fait bon. » Pardon ? « Un temps froid, certes, mais sec. Quand on a installé pour Andros en janvier, il faisait 3 ° et il pleuvait. Au bout de quelques heures, vous êtes trempés et frigorifiés, c’est insupportable. Là, deux pantalons, plusieurs couches de pulls et un bonnet, ça suffit à se protéger du froid… »

Bon, en même temps, ils ne s’économisent pas, les gaillards.

Camper 30 tonnes d’éléments, ça réchauffe… « Nous rajoutons deux tribunes : une de 700 places,- l’autre de 500 places. » La grosse installée dans le prolongement de la tribune historique du stade raonnais ; la petite campée derrière un but.

Derrière l’autre but, un chapiteau déjà dressé accueillera la buvette.

C’est important, la buvette.

Mais c’est moins dangereux.

Alors vendredi soir, c’est bel et bien sur les tribunes amovibles que Véritas, bureau de contrôle, a concentré ses efforts. « Véritas regarde le montage des différents éléments, si tout est OK et conforme à la notice de montage. Vous savez, je monte 35 000 places par an et je n’ai jamais été recalé ! » Pas de raison que ça commence avec ces 8es de finale de la coupe de France.

Un événement, évidemment.

Qui mobilisera les foules, c’est sûr.

Alors grâce à ces renforts amovibles, la capacité d’accueil du stade passe de 3 800 à 6 000 places.

On sait déjà que 400 d’entre elles sont réservées aux bénévoles, et que 150 sont réservées pour les Bordelais.

Pour les autres : faites vite !

vosges-matin.jpg L. COSTALONGA

Les commentaires sont clôturés

Date de dernière mise à jour : 25/02/2013