30ème journée de C.F.A du groupe B - AS Yzeure 2 - 2 US Raon l'Etape, SAS Epinal 1 - 1 AS Moulins, Jura Sud Foot 4 - 0 HS Vesoul, FC Sochaux 2 - 0 FC Mulhouse, Lyon 3 - 1 MDA Chasselay, AS Lyon Duchère 2 - 3 ASM Belfort, FC Montceau 0 - 1 FC Villefranche, US Sarre Union 0 - 1 AS Saint-Priest

Chaque chose en son temps

Fait le 26 août 2013

l-entraineur.jpg

Fortement diminuée, l'US Raon l'Etape a su faire front pour décrocher un match nul face à l'AS Yzeure.

Pour le moment , cela suffit à son bonheur.

C'est un peu comme si on était revenu un an en arrière au stade Paul GASSER.

En août dernier, les pensionnaires des lieux avaient éprouvé les pires difficultés à se mettre en route

365 jours plus tard, le constat est à peu près du même acabit.

Le démarrage est délicat et les soucis sont légion, sans vouloir jouer les oiseaux de mauvaise augure, les doutes étaient légitimes avant que la saison ne prenne son envol, d'ailleurs Jean Philippe SECHET, le coach Raonnaise, ne s'était pas voilé la face.

La maigreur de l'effectif ainsi que le remodelage d'un onze de départ amputé de quelques uns de ses hommes forts de l'an passé sont aujourd'hui les mamelles de ces déboires.

Samedi soir, les absences conjuguées de Samir KETLAS, Amara KEITA, Loïc FORTUNA, Mathieu CROUZAT, Alexandre VOINSON et de Maxime KELSCH, tous des titulaires potentiels, n'annonçaient rien qui vaille.

Lancés dans la bataille avec des armes dérisoires, Loïc MALARDE, Ludovic HENRY ou Nordin AÏT SAYID n'ont pas fait de complexes, pour ne rien arranger, les intéressés n'ont pas forcément évolué à leur poste de prédilection comme d'autres de leurs camarades plus aguerris ( Feyzu SIMSEK et Benoit PATIN : " Je suis content de leur match, ils ont montré le bout de leur nez, si cela peut aussi amener de la concurrence dans le groupe, ce sera très bien", se félicitait Jean Philippe SECHET.

En dépit de tous ces handicaps, l'US Raon l'Etape peut encore compter sur ses valeurs sûrtes pour tenir le bateau à flots, Romain LAMBAY, Soulaimane REGUI, Benoit PATIN, Loïc DEMANGEON, Trésor NYAMWISI ou encore Jamel HSINI, esseulé en pointe, ont enfilé le bleu de chauffe.

Au prix d'une solidarité de tous les instants, les Vosgiens s'en sont sortis indemnes.

C'est déjà une performance méritoire.

Au final, ce partage des points ( 0 - 0 ) est certainement le maximum que pouvait espérer l'US Raon l'Etape face à une solide équipe d'Yzeure qui peut, elle nourrir des regrets.

Quand on ne peut pas gagner, il faut parfois savoir ne pas perdre: " Ce sont deux points importants, c'est un bon résultat et on va s'en contenter vu la physionomie de notre équipe", estimait Jean Philipe SECHET.

Prendre son mal en patience

Lui et ses hommes sont conscients des réalités et, comptablement, c'est loin d'être une mauvaise affaire, d'un point de vue psychologique, cela fait un bien fou après la frustration née de la défaite à Lyon: " Ce 0 - 0 est mérité et ce n'était pas évident avec beaucoup de joueurs qui faisaient leur premier match de C.F.A, c'était aussi important de ne pas perdre, on a fait beaucoup de jeu direct pour se protéger vu nos absents, c'est sûr que l'on peut mieux faire et cela va venir", admettait Pascal JOHANSEN.

le meneur de jeu qui s'est fondu dans le collectif, cette volonté de faire face dans la tempête sera un socle indispensable pour tenir la route dans un groupe B où la lutte s'annonce âpre, ce n'est pas une surprise, au regard des résultats des deux journées initiales, il ne tolérera probablement que peu de chutes de tension.

Sur un match, voire deux, c'est envisageable de répéter ce genre de production empreinte d'une abnégation sans faille mais, sur la durée, cela paraît assez utopique de fonctionner à flux tendu.

En attendant des jours meilleurs, il faut faire le dos rond.

Mais même lorsque l'infirmerie connaîtra un taux de fréquentation en baisse, tous les maux ne seront pas nécessairement guéris, encore faut-il réussir à recruter, ce n'est pas faute de chercher mais l'US Raon l'Etape n'arrive pas à trouver chaussure à son pied, que ce soit sur le plan régional ou hexagonal.

Ace niveau, le marché est sclérosé et cela se répercute fatalement en C.F.A.

D'ici quelque temps, certains seront peut-être moins gourmands et moins regardants, cela pourrait servir les desseins des décideurs Raonnais à la bourse pas forcément très fournie.

Pour l'instant, le bien le plus précieux se situe dans l'état d'esprit.

Et c'est une valeur inestimable

vosges-matin.jpg  A. P

Les commentaires sont clôturés

Date de dernière mise à jour : 26/08/2013