30ème journée de C.F.A du groupe B - AS Yzeure 2 - 2 US Raon l'Etape, SAS Epinal 1 - 1 AS Moulins, Jura Sud Foot 4 - 0 HS Vesoul, FC Sochaux 2 - 0 FC Mulhouse, Lyon 3 - 1 MDA Chasselay, AS Lyon Duchère 2 - 3 ASM Belfort, FC Montceau 0 - 1 FC Villefranche, US Sarre Union 0 - 1 AS Saint-Priest

Séchet: "Ne pas s'installer dans le confort"

Le quotidien qui traite l'actualité

du département des Vosges

vosges-matin.jpg

Le 13 février 2013

Service des sports:    Article

Recueilli par Francis VERDUN

Alors qu'ils devaient disputer une rencontre en retard ce soir, les Raonnais devront patienter pour mettre leur calendrier à jour.

img-5191-1.jpgJean Philippe SECHET et ses joueurs comptent trois matchs en retard, après ce nouveau report de la rencontre face à VILLEFRANCHE, qui devait avoir lieu ce soir.

Nouveau contretemps.

Le report est tombé à l'heure du déjeuné, hier.

Comme il fallait s'y attendre. " Il y a dix centimètre de neige sur le terrain", précise Jean Philippe SECHET contraint de faire contre fortune, bon coeur.

L'US Raon l'Etape ne pourra donc pas jouer son dix-septième match de la saison, ce soir face à VILLEFRANCHE Beaujolais, une rencontre comptant pour la quinzième journée déjà reportée le 22 décembre dernier, déjà en raison de mauvaise conditions climatiques.

Privée d'affrontement ce dernier samedi ( la réception du leader MULHOUSE se fera plus tard ), l'équipe de la Porte des Vosges doit dorénavant se tourner vers le prochain déplacement, à YZEURE, samedi.

Si le temps le permet, le groupe de Jean Philippe SECHET pourrait alors continuer sa marche en avant, constituée de quinze matchs sans défaite, dans une période tronçonné et aléatoire.

Jean Philippe, tous ces matchs remis de semaine en semaine sont-ils contraignants pour garder le rythme ?

" Oui, rien ne remplace la compétition.

Dimanche, on a réussi à trouver un match amical, au LUXEMBOURG, face à DUDELANGE, une équipe qui a participé au tour préliminaire de la Ligue des Champions.

C'est bien, mais cela reste un match amical, j'ai demandé à avoir ce genre de rencontre, contre un club d'un certain niveau, pour que les joueurs ne restent pas sur la réserve.

Je suis satisfait .

Au bout d'une heure, on menait 3 - 0.

J'ai pu incorporer des jeunes, a l'arrivée, on a gagné 4 - 3 ".

Ce match a été donc ressenti comme une bouffée d'air dans des semaines perturbhées par le froid et la neige

Actuellement on doit jongler avec la météo, c'est vrai, les joueurs ne peuvent pas faire autre chose que beaucoup d'endurence, ils ont très peu le ballon.

Malgré tout, on arrive quand même à avoir une salle deux fois par semaine, le mardi et le mercredi, ça permet de jouer un peu, mais cela bouleverse surtout la préparation."

Justement, vous deviez disputer trois matchs en sept jours et vous voilà réduit à n'en préparer qu'un seul, celui d'YZEURE, ces reports remettent-ils en cause la préparation ?

" Quand on se prépare pour jouer un match tous les trois jours, on ne fait que de la récupération et de la mise en place, avec ces contretemps, on est obligé de réajuster les entraînements, et comme on ne peut pas avoir de terrain, comme tout le monde, ça pose énormément de problème.

En salle, on n'a pas les mêmes appuis, les joueurs se plaignent des adducteurs en raison de la surface dure des salles, mais c'est comme ça, c'est difficile à gérer, on devrait jouer à six reprises en février et on ne jouera pas beaucoup.

On va à YZEURE samedi pour avoir à nouveau un match dans les jambes avant BORDEAUX ( le 27 février en Coupe de France ), mais on ne pensera qu'au championnat, en jouant le coup à fond ( Raon l'Etape doit accueillir SARRE UNION, quatre jour jours avant le rendez-vous avec les GIRONDINS )."

"Je dispose d'un groupe qui rentre maintenant sur le terrain pour gagner."

Un championnat où la visibilité du calendrier n'est pas claire. Est - ce contrariant ?

" On ne joue pas, donc on fait du surplace.

Ce qui me gêne, c'est que quand une équipe, plus tard, n'aura plus rien à perdre, elle jouera libérée, aujourd'hui, on a quarante points, on a trois matchs en retard, on est donc certain d'avoir au minimum quarante-trois points ( un point par match perdu).

On serait ainsi septième ou huitième.

Mais cette journée ( de mise à jour ) est encore tronquée.

Je ne comprends pas, on nous programme six matchs en février, alors que nous sommes en plein hiver et qu'il neige, on termine notre championnat fin mai et en juin, on n'a rien, mais on ne va pas revenir sur le sujet."

Si le calendrier s'allège ce mois-ci, il sera surchargé plus tard.

Là encore, n'est ce pas embêtant alors que la saison a débuté depuis juillet dernier et que les organismes commencent à être éprouvés ?

" On va forcément jouer les mercredis, tout en sachant qu'un club amateur n'a pas le droit de disputer de match en semaine, parce que ses joueurs travaillent, on va s'asseoir là - dessus.

Il faut savoir que le réglement stipule qu'il doit y avoir quinze jours entre deux matchs en retard, on ne peut pas jouer chaque mercredi, du coup, nos matchs en retard vont avoir lieu en mars et en avril, et si on se qualifie en Coupe de France, on va aussi jouer en semaine.

C'est un casse - tête qui va se poser."

L'US Raon l'Etape est, avec BELFORT, l'équipe qui a effectué le moins de matchs.

Quel bilan faites-vous de ces seize premières rencontres ?

" Nous n'avons pas encore atteint notre mi - championnat, le bilan est bon depuis la mi-octobre ( les Raonnais comptant quatre défaites, dont la dernière remonte au 6 octobre face à GRENOBLE.

Je dispose d'un groupe qui rentre maintenant sur le terrain pour gagner, les joueurs sont conscients de leur qualité, mais le groupe n'est pas piéthorique.

J'ai quatre blessés, SCOLAN, REGUI, SIMSEK et BENKAJJANE, lequel revient cette semaine, cela fait qu'il n'y a plus de concurrence, c'est ce qui me gêne, car il ne faut pas qu'ils s'installent dans le confort".

Recueilli par Francis VERDUN

Vos commentaires ou vos critiques en répondant à cet article

 

Les commentaires sont clôturés

Date de dernière mise à jour : 20/07/2013