30ème journée de C.F.A du groupe B - AS Yzeure 2 - 2 US Raon l'Etape, SAS Epinal 1 - 1 AS Moulins, Jura Sud Foot 4 - 0 HS Vesoul, FC Sochaux 2 - 0 FC Mulhouse, Lyon 3 - 1 MDA Chasselay, AS Lyon Duchère 2 - 3 ASM Belfort, FC Montceau 0 - 1 FC Villefranche, US Sarre Union 0 - 1 AS Saint-Priest

Benoît PATIN, d'avant en arrière

Benoît PATIN

dscf1517.jpg

Le nouveau milieu de terrain de l'US Raon l'Etape a fait des choix qu'il assume, même si cela a pu nuire à sa carrière.

Benoît PATIN soufflera ses vingt - trois bougies deux jours après l'ouverture de la saison de CFA, malgré sa jeunesse, le Parisien a déjà pas mal bourlingué.

Il a surtout un caractère bien trempé et sous son physique de jeune premier, la recrue de l'US Raon l'Etape a toujours su ce qu'il voulait. " Du temps de jeu", lance t-il derechef.

C'est pourquoi son parcours, pourtant tout tracé, n'a pas eu cette verticalité espérée." C'est sûr, ça fait mal de quitter le monde professionnel, mais je n'ai pas de regret, fait-il remarquer.

J"ai fait mon expérience du niveau dans lequel j'ai joué".

Pourtant quand il a intégré le centre de formation du FC Metz, à l'âge de quatorze ans, Benoît PATIN était parti pour suivre un cursus qui devrait, en toute logique, le mener vers les trass et les paillettes de l'élite du football hexagonal.

Toutefois, il en a décidé autrement. " Cest moi qui suis parti de Metz alors qu'il me restait un an de contrat, reconnait-il, en fait, j'avais disputé beaucoup de matchs amicaux avec l'équipe de ligue 2, mais, au final je n'ai pas joué dans cette division, il me fallait un challenge".

Choyé, assisté, le jeune footballeur de 20ans à l'époque tente alors l'aventure, le système D est devenu le mot d'ordre, à Rodez, le club de l'Aveyron au passé doré ( il a évolué dans l'ex-Division 2

" Raon l'Etape correspondait à la meilleure proposition"

( Quatre saisons, entre 1988-1989 et 1990-93 ) veut s'installer en National.

Mais termine en définitive dix-huitième en cette saison 2010 - 2011, "Avec cette descente, je ne voulais pas rester, je voulais demeurer en National", pose le milieu défensif ou relayeur, il met alors le cap à nouveau à l'Est.

SR Colmar l'accueille, mais la réalité n'est pas conforme avec les promesses." Je sortais d'une saison pleine avec Rodez, où j'avais joué trente huit matchs, à Colmar, on m'a dit que j'arrivais pour jouer, mais je n'ai fait que douze matchs, indique, amer, le Francilien, j'ai bien sûr été blessé au genou en décembre, mais pas longtemps, alors je n'ai pas compris.

A chaque fois, j'étais dans le groupe, mais je ne rentrais pas, c'était facile pour le club qui me gardait pour le match de lendemain avec la réserve ( les joueurs de 23 ans peuvent prendre part à deux matchs dans le week-end s'ils ont disputé moins d'une mi-temps lors du premier ).

Sa ligne de conduite en tête, Benoît PATIN prend alors la poudre d'escampette

Direction l'US Raon l'Etape

De l'autre côté de la ligne bleue des Vosges, il se sent désiré " j'avais besoin de temps de jeu, répète t-il, même si c'était à l'échelon du dessous, l'US Raon l'Etape correspondait à la meilleure proposition.

Maintenant, il est évident que je préférerais jouer en National ou au-dessus encore, mais l'opportunité était difficile vu que je n'ai pas beaucoup joué la saison passée.

Je cherche à me relancer". L'heure est arrivée.

vosges-matin.jpg  Francis VERDUN

Les commentaires sont clôturés

Date de dernière mise à jour : 27/07/2012