30ème journée de C.F.A du groupe B - AS Yzeure 2 - 2 US Raon l'Etape, SAS Epinal 1 - 1 AS Moulins, Jura Sud Foot 4 - 0 HS Vesoul, FC Sochaux 2 - 0 FC Mulhouse, Lyon 3 - 1 MDA Chasselay, AS Lyon Duchère 2 - 3 ASM Belfort, FC Montceau 0 - 1 FC Villefranche, US Sarre Union 0 - 1 AS Saint-Priest

Loïc FORTUNA

Championnat de France Amateur - groupe B

 Le 26 juillet 2013 

loic-fortuna.jpgSon premier passage à l’US Raon-l’Etape avait été éphémère.

Après sept saisons passées de l’autre côté de la Ligne Bleue des Vosges, le défenseur revient à ses premières amours. Avec envie.

La possibilité de vivre de sa passion a poussé Loïc FORTUNA à effectuer le court chemin inverse

Celui qui l'avait mené dans le Haut-Rhin, où il a séjourné sept années durant est désormais derrière lui, même si, il le reconnaît, avec cette pointe d'accent si identifiable qu'il a conservée, le Vosgien pur jus " adore l'Alsace, la région, les gens", le défenseur central ou latéral gauche a tourné la page.

" J'ai eu l'opportunité de signer un contrat fédéral, indique -t-il pour expliquer son choix, quand à Mulhouse, d'ou il arrive, on laisse entendre que l'on ne voulait plus le conserver.

En Alsace, j'avais une licence Amateur, et puis le projet du coach ( Jean Philippe SECHET ) m'a plu.

A vingt-neuf ans, j'ai eu la chance d'avoir cette chance" Une deuxième serait-on tenté d'écrire, car cet engagement en faveur du premier ex aequo du groupe B de la saison dernière lui ravive des souvenirs désagréables.

"En fait, à l'époque, je n'avais fait qu'un entraînement avec le groupe de National, rappelle l'intéressé, j'ai eu un accident de scooter, je n'avais pas le permis et je me suis fait renverser par une voiture".

Le bilan est lourd, il restait alors sur le flanc environ deux ans.

Totalement rétabli, Loïc FORTUNA retrouve alors le terrain et s'oriente vers l'Alsace.

D'abord Colmar " J'y ai tout connu, le CFA2, le CFA et le National" lâche fièrement celui qui avait été nommé capitaine du club de la préfecture Haut - Rhinoise.

Puis Mulhouse l'accueille lors de deux dernières campagnes.

Là encore son statut est important, pierre angulaire du dispositif, il porte également le brassard du chef de la meute, il se lie aussi d'une forte amitié avec Pascal JOHANSEN, qu'il convaincra de le suivre dans les Vosges.

"Prouver à ceux qui ne me connaissent pas "

Sa route s'est donc tracée de façon linéaire jusqu'à ce retour " ici chez moi " lance -t-il, sorte de nouveau virage, depuis son premier passage à L'US Raon l'Etape, de l'eau a coulé sous les ponts du club aujourd'hui en C.F.A " Je ne connaissais plus grand monde, lâche Loïc FORTUNA.

Mais il faut du changement, du sang neuf, ce qui est bien à Raon, en tout cas, ce sont les bénévoles du club qui font tout pour que l'on soit bien, à Mulhouse, quand nous les joueurs, on demandait quelque chose, tout le monde s'en foutait. A Raon, il y a des valeurs."

Les siennes, Loïc FORTUNA voudrait les transmettre à un groupe neuf, mélange d'expérience et de jeunesse, son abnégation, son côté grégaire, son caracté bien trempé et aussi ses qualités de meneur ne seront pas de trop pour une formation à l'ambition intacte. " Je suis pas là pour être à la retraite, indique le gaucher.

A l'assemblée générale, le coach a dit que l'on devait essayer de faire mieux que la saison passée, personnellement, ça me va, je sais ce qu'il faut faire, je suis là pour deux ans et être en National.

Mais déjà, il faut bosser.

Si tu ne te bouges pas le cul, ce n'est pas la peine."

A l'entendre, il ne devrait pas être le dernier pour rameuter la troupe et donner, enfin, cette image qu'il n'a véhiculée que de l'autre côté du Ballon d'Alsace " Je n'ai rien à prouver, tranche humblement le cousin du Spinalien Jonathan GONCALVES, qu'il croisera au minimum à deux reprises cette saison.

Jai eu la chance d'évoluer à Colmar, à Mulhouse, si tant est que je doive prouver, ce serait prouver à ceux qui ne me connaissent pas, et aussi me prouver à moi-même que j'ai bien fait de venir à l'US Raon l'Etape.

Je suis Vosgien, fier de l'être et content de revenir, j'ai vraiment faim de ballon, je suis vraiment motivé." Il n'y avait qu'à voir sa grise mine, mercredi, à l'issue du match de préparation face à Amnéville, pourtant remporté " Je n'étais pas content de la prestation", a-t-il fait remarquer hier.

Tout est dit...

vosges-matin.jpg Francis VERDUN 



Les commentaires sont clôturés

Date de dernière mise à jour : 26/07/2013