30ème journée de C.F.A du groupe B - AS Yzeure 2 - 2 US Raon l'Etape, SAS Epinal 1 - 1 AS Moulins, Jura Sud Foot 4 - 0 HS Vesoul, FC Sochaux 2 - 0 FC Mulhouse, Lyon 3 - 1 MDA Chasselay, AS Lyon Duchère 2 - 3 ASM Belfort, FC Montceau 0 - 1 FC Villefranche, US Sarre Union 0 - 1 AS Saint-Priest

Les fondations sont là

Fait le 16 septembre 2013

Cela n'a certes été qu'un match nul (1 - 1) à domicile, mais la dernière sortie de l'US Raon l'Etape a apporté des certitudes à un groupe que l'on sait numériquement étriqué.

Reste à résoudre l'aspect offensif.

img-8430.jpg

L'ancien Creutzwaldois Nordine AÏT SAYID ( ici à la lutte avec JACCARD le gardien MDA Chasselay ) n'a pas pesé sur la rencontre démontrant le manque d'arguments Raonnais dans le secteur offensif.

Déjà la saison passé, Jean Philippe SECHET avait insisté sur le côté quantitatif de son effectif, se plaignant de l'étroitesse de ce dernier, les mois ont passé, mais le constat de l'entraîneur est toujours le même.

Question de budget pour une US Raon l'Etape qui avait été exsangue et qui, en ce jour, ne roule encore pas sur l'or, la situation est ainsi mais chacun savait où il mettait les pieds à l'orée d'un exercice 2013 / 2014 que d'aucuns présageaient délicat pour le club de la Porte des Vosges.

A l'instar de la campagne précédente, les débuts ont été poussifs, mais loin d'être rédhibitoires pour un groupe qui, de surcroît, s'est mis une balle dans le pied en ramassant trois expulsion en cinq rencontres.

Cela se nomme les aléas d'une saison.

Mais samedi, comme cela fut le cas une semaine plus tôt, les Raonnais ont rassuré la galerie.

A travers un match nul qui ne les fait pas vraiment avancer, mais qui a mis en exergue que leur comportement d'ensemble pourrait leur permettre de voyager somme toute sereinement dans ce championnat homogène.

Entre l'activité d'un entrejeu entreprenant , la solidité d'une défense qui, il faut le souligner, ne pouvait compter, img-8482.jpg  samedi, sur KEITA ( blessé ), KELSCH et FORTUNA ( suspendus ), et l'explosivité d'un Jamel HSINI aux avant-postes, l'ensemble a de l'allure " On commence à former  doucement une équipe, appréciait le milieu de terrain récupérateur img-8383.jpg Feyzullah SIMSEK qui, sans doute, a régné sur les débats avant-hier, l'envie est là, dans la difficulté, à la mi-temps, on a dit qu'il ne fallait pas se précipiter, on a construit nos actions et en fin de match, on aurait pu gagner, mais il faut être plus finisseur".

A la recherche du serial-buteur 

Un qualificatif usité dans les bouches Raonnaises par le passé et qui, revenu dans les conversations, est, à l'heure actuelle, un point noir aussi évident que le nez au milieu de la figure, on a pu le constater à la sortie prématurée de  img-8433.jpg  Jamel HSINI ( cuisse ) " ça nous a gênés, reconnaissait Jean Philippe SECHET, notre potentiel offensif n'était plus le même, mais on a continué à jouer et on s'est procuré des occasions, tout autant qu'avec Jamel." Mais sans le même rendement.

Fraîchement débarqué du voisin S.R.D Saint-Dié, img-8476.jpg Reinaldo Povoa a apporté  sa fraîcheur, sa volonté de prouver et son insouciance sur le côté gauche, mais ce n'est pas le serial buteur dont peut avoir besoin l'US Raon l'Etape pour démêler les écheveaux.

img-8403.jpg

L'entité Vosgienne avait pourtant ferré l'énergumène, le dénommé Mario JEANVIER qui a rapidement quitté le navire, on ne s'étendra pas sur le sujet, mais, aujourd'hui, il est évident que le compartiment offensif Raonnais manque de poids " Loïc ( DEMANGEON, latéral droit samedi ), a terminé devant ( et a égalisé ), a souligné Jean Philippe SECHET, alors que img-8460.jpg Jeoffrey ( DO ROSARIO qui est sorti de l'équipe 3 il y a peu a fini dans l'axe." Démonstration de la légèreté du secteur.

Pour le reste, on l'a dit, les murs tiennent debout, " Il n'y a pas que du négatif ( dans ce nul ) analysait le coach du cru, on a fait du jeu, cela n'avait rien à voir avec le match de Saint-Priest ( 0 - 2 ), on est plutôt dans la continuité de ce que nous avons fait à Sarre Union ( 3 - 0 ), nous étions dans un jour sans devant, mais ce qui est intéressant, c'est que jamais les joueurs ne se sont énervés."

Une maîtrise - enfin - des nerfs et des événements qui pourrait être une alliée de circonstance pour tenter de forcer le destin pour ce groupe restreint.

Mais qui l'a désormais bien compris.

vosges-matin.jpg   Francis VERDUN

Les commentaires sont clôturés

Date de dernière mise à jour : 16/09/2013

×