30ème journée de C.F.A du groupe B - AS Yzeure 2 - 2 US Raon l'Etape, SAS Epinal 1 - 1 AS Moulins, Jura Sud Foot 4 - 0 HS Vesoul, FC Sochaux 2 - 0 FC Mulhouse, Lyon 3 - 1 MDA Chasselay, AS Lyon Duchère 2 - 3 ASM Belfort, FC Montceau 0 - 1 FC Villefranche, US Sarre Union 0 - 1 AS Saint-Priest

Quelques détails à régler

Fait le 7 octobre 2013

L'US Raon l'Etape surfe sur quatre rencontres sans revers

Mais pour que l'optimisation soit encore plus accrue, elle doit s'attacher à montrer de la régularité tout au long de la partie.

img-9101.jpg

A peine étaient-ils rentrés au vestiaire que les joueurs de l'US Raon l'Etape ont eu droit à un léger recadrage de la part de Jean Philippe SECHET, satisfait de ce troisième succès de l'exercice en cours,sechet-1.jpg le coach a toutefois mis un bémol à cette prestation, insistant sur le fait que ce match face à la lanterne rouge auraît dû être plié avant les arrêts de jeu. "On ne joue pas collectif " résumait plus tard le technicien, pointait notamment ce contre emmené par feyzu.jpgFeyzu SIMSEK, lequel avait oublié trois de ses partenaires lancés, comme lui, à grande chevauchée.

HS Vesoul ne s'en serait pas remis.

Ce fut tout le contraire qui se produisait, puisque les Haut - Saônois s'échinaient alors à mettre des bâtons dans les roues de la belle mécanique locale, ce qui faisait dire à Jean Philippe SECHET " On doit encore travailler nos temps faibles, car on aura pas toujours la chance de mener".

Tout cela pour dire que cette formation Raonnaise, désormais installée dans les cimes du classement, a une marge de progression qui pourrait l'emmener encore plus haut. " A condition de maîtriser nos temps faibles " insiste le coach.

Dans l'ensemble, la sortie face à des Haut-Saônois qui méritent autre chose que cette dernière place n'a laissé planer le doute que quelques instants, et a montré également que la solidité de l'équipe était indéniable.

Le recrutement est aujourd'hui en parfaite adéquation avec l'exigence que requiert ce niveau, des joueurs prêts à aller au combat " Ce que requiert le CFA " justifie Jean Philippe SECHET.

" Un bon attaquant, ça coûte cher "

L'exemple ba.jpgd'Abdoulaye BA, venu des sphères inférieures, est caractéristique de ce que l'entraîneur recherchait, son potentiel athlétique n'est pas unique, on l'a vu prendre des risques et s'en sortir somme toute aisément avec une technique au-dessus de la moyenne.

Tout cela pour dire que le groupe a de la tenue et se montre efficace.

D'abord défensivement.

" On n'a pas encaissé de but sur des actions construites " appréciait le technicien, faisant référence à ce dixième but concédé sur un coup de pied arrêté " On a remporté tous nos duels durant une heure et quart " ajoutait-il pour démontrer la force collective qui se dégage de l'ensemble.

De l'autre côté du terrain, le recrutement de Reinaldo Povoa reinaldo.jpg , tout heureux de se retrouver à cet échelon, apporte une fraîcheur mentale à un groupe de joueur et efficace.

A l'issue de cette septième journée, l'US Raon l'Etape affiche ainsi la troisième attaque de ce groupe B ( 13 buts contre 16 à Epinal et 15 à la réserve Lyonnaise " Mais il me manque un attaquant de métier " glissait Jean Philippe SECHET, faisant référence à la seule présence de hsini.jpgJamel HSINI à la pointe du combat et plutôt qualifié de " joueur de couloir " par son coach. " J'aimerais un attaquant de surface, un renard des surfaces, capable d'évoluer dos au but et de traîner pour marquer, le gros problème, c'est qu'un bon attaquant, ça coûte cher " lâchait encore l'entraîneur qui lance un énième appel du pied à ses dirigeants.

Pour l'heure, l'US Raon l'Etape doit faire sans.

Avec la donne pourrait être toute autre dans les prochaines semaines. " Je vois la saison en trois phases, pose l'ancien professionnel, les dix premiers matchs, on doit prendre le maximum de points pour se situer.

La deuxième partie, il faudra être dans le bon wagon, prêt à bondir pour finir, je l'espère, mieux que la saison dernière " le pari est osé mais la machine est en marche, à condition de ne pas manquer la marche par suffisance où relâchement.

Comme lors des vingt-cinq dernières minutes samedi " On va affronter des mal classés, contre lesquels on avait perdu beaucoup trop de points l'an dernier " conclut Jean Philippe SECHET.

Si cela n'est pas un avertissement...

vosges-matin.jpg  Francis VERDUN



Les commentaires sont clôturés

Date de dernière mise à jour : 07/10/2013

×