30ème journée de C.F.A du groupe B - AS Yzeure 2 - 2 US Raon l'Etape, SAS Epinal 1 - 1 AS Moulins, Jura Sud Foot 4 - 0 HS Vesoul, FC Sochaux 2 - 0 FC Mulhouse, Lyon 3 - 1 MDA Chasselay, AS Lyon Duchère 2 - 3 ASM Belfort, FC Montceau 0 - 1 FC Villefranche, US Sarre Union 0 - 1 AS Saint-Priest

Sainte-Marie a des arguments

625d9

Sandy PAILLOT et le Paris FC ont été éliminés par Sainte-Marie lors du 7ème tour de la Coupe de France

8ème tour, Coupe de France 

Lui qui avait vécu la fin de la belle aventure avec le SA Spinalien en Coupe de France la saison dernière gardera une image sombre de l'édition 2013-2014, avec le Paris FC ( National ) dont il porte désormais les couleurs, Sandy PAILLOT a, indirectement - il est resté sur le banc des remplaçants - connu la disillusion d'avoir été boulé hors de l'épreuve par la formation Réunionnaise de Sainte-Marie ( 0 - 2 ).

Un champion de l'île du sud-ouest de l'océan Indien qui sera opposé samedi aux joueurs de l'US Raon l'Etape pour le compte du huitième tour de l'épreuve Nationale.

"Je pense que si les Raonnais imposent leur rythme, ça ira bien pour eux, prévient le défenseur, nous, nous n'avons pas pu le faire, on a fait un match assez sérieux, mais nous avons souffert avant tout de la chaleur humide et suffocante."

Un penalty " très généreux", estime l'ancien champion de france en début de rencontre et " un contre en fin de rencontre alors que l'on poussait " ont ainsi eu raison des Franciliens.

" Limités dans l'impact "

Mais pas que " c'est une équipe du haut de tableu de DH, vraiment bien organisée et avec des joueurs malins, témoigne le Lyonnais, notre défaite n'est pas illogique, même si nous avons eu la possession du ballon, cette équipe tient sa force dans son homogénéité, je n'ai pas réellement décelé de points faibles.

Au contraire, j'ai vu des joueurs vifs et rapides devant, avec aussi, des milieux de terrains qui produisent du jeu, malgré le mauvais état de la pelouse".

De quoi faire méditer la formation de Jean Philippe SECHET " les Raonnais vont devoir les prendre très au sérieux, poursuit Sandy PAILLOT.

Sur les côtés, ils défendent  bien et dans l'axe, ils possédent un grand défenseur souvent bien placé, même le gardien est intéressant, on l'a beaucoup sollicité car on a centré énormément, mais il a su toujours s'imposer, il est grand et élancé".

Il n'en demeure pas moins que la médaille Réunionnaise a son revers " Je les ai trouvés limités dans l'impact physique, suppute l'ancien Spinalien, ils ne possèdent par énormément de grands gabarits ".

Le défi physique: la clé de la partie pour les Raonnais ?

Vosges matin   Francis VERDUN


 

Les commentaires sont clôturés

Date de dernière mise à jour : 04/12/2013